Course-turf >>

Le turf

Le turf est un sport hippique qui regroupe trois catégories de courses de chevaux : le plat, l'obstacle, et le trot. Comme pour les autres sports dont il est question d

Le turf est un sport hippique qui regroupe trois catégories de courses de chevaux : le plat, l'obstacle, et le trot. Comme pour les autres sports dont il est question dans notre site, vous pouvez parier sur ces courses en vous inscrivant chez de nombreux bookmakers.

Afin de vous familiariser un peu plus avec le turf, voici tout d'abord de rapides définitions des différents types de courses concernés. Vous pourrez ensuite vous pencher sur nos astuces pour mieux parier sur le turf.

Le plat

La course la plus générique. Le cheval doit parcourir une certaine distance au galop et franchir le poteau d'arrivée le premier. Les parcours durent entre 1 et 4 kilomètres, et chaque départ fonctionne selon le principe du handicap, afin d'obtenir les courses les plus serrées possible.

Un cheval favori qui aurait terminé premier lors de sa précédente course se verra affublé d'un poids supplémentaire, ce qui le ralentira forcément.

La course d'obstacle

Elle reprend les mêmes principes que la course sur plat, seulement, le parcours est  beaucoup plus long (ce qui demande beaucoup plus d'endurance au cheval), en plus d'être parsemé d'embuches diverses (haies, barres, bassin, etc).

Le trot

C’est une course très particulière où le cheval se voit surveillé dans tous ses mouvements, car il doit parcourir l'ensemble de la distance sans jamais passer au galop. Lors de ces courses, le jockey est monté sur un char (appelé « sulky ») que le cheval doit tirer

 

ans notre site, vous pouvez parier sur ces courses en vous inscrivant chez de nombreux bookmakers.

Afin de vous familiariser un peu plus avec le turf, voici tout d'abord de rapides définitions des différents types de courses concernés. Vous pourrez ensuite vous pencher sur nos astuces pour mieux parier sur le turf.

Le plat

La course la plus générique. Le cheval doit parcourir une certaine distance au galop et franchir le poteau d'arrivée le premier. Les parcours durent entre 1 et 4 kilomètres, et chaque départ fonctionne selon le principe du handicap, afin d'obtenir les courses les plus serrées possible.

Un cheval favori qui aurait terminé premier lors de sa précédente course se verra affublé d'un poids supplémentaire, ce qui le ralentira forcément.

La course d'obstacle

Elle reprend les mêmes principes que la course sur plat, seulement, le parcours est  beaucoup plus long (ce qui demande beaucoup plus d'endurance au cheval), en plus d'être parsemé d'embuches diverses (haies, barres, bassin, etc).

Le trot

C’est une course très particulière où le cheval se voit surveillé dans tous ses mouvements, car il doit parcourir l'ensemble de la distance sans jamais passer au galop. Lors de ces courses, le jockey est monté sur un char (appelé « sulky ») que le cheval doit tirer